mercredi 14 mars 2012

Les Houseswives au bout du rouleau

Alors là, micro-révolte (et maxi-spoiler, vous voilà prévenus*) : c’est officiel, Desperate Housewives a pété une durite. Dans l’épisode de cette semaine, les scénaristes ont décidé d’éliminer un des personnages principaux. Pas une des Desperate, quand même, mais un personnage vraiment important dans la série. Je ne comprends pas du tout ce choix. Outre le fait que ça sort de nulle part et que ça ne m’intéresse pas une seconde (mais ça c’est mon avis), il est vraiment curieux d’avoir lancé cette pirouette scénaristique maintenant. La série s’arrête dans six épisodes : pour attirer de nouveaux téléspectateurs, c’est un peu tard : ça fait longtemps que la série n’attire plus personne. Au mieux, elle doit essayer de retenir les anciens fans. D’où cette storyline HENAURME… qui a fait un flop aux US. Les audiences n’ont pas augmenté d’un poil, signe que Desperate n’est définitivement plus l’évènement que la série était les années précédentes. Mais même si on oublie ces histoires d’audience, lancer un chamboulement aussi violent que celui-là risque de frustrer les fans : les personnages concernés n’auront pas le temps d’aller au bout de leur deuil et la série risque de s’arrêter avec des héroïnes traumatisées, en pleine remise en question. La fin risque donc d’avoir un gout d’inachevé pour l’une d’entre elles : que va-t-elle devenir ? Va-t-elle s’en remettre ? On n’aura sans doute pas de réponses à ce sujet. Dommage. Très mauvais timing pour ce décès, donc. 

Par ailleurs, je dois dire que la grossesse surprise de cette saison aurait pu être un évènement sympa de cette fin de série. Mais là encore c’est mal traité. Voire carrément oublié. Dans le dernier épisode, on n’y fait même pas mention une seule fois. Ce qui devait être un chamboulement total devient un non-évènement. Très surprenant. 
Et je ne parle même pas de la résolution du mystère autour des lettres... Naze.

Enfin bref, ce que je disais il y a quelques semaines se vérifie largement : il est temps que ça s’arrête. C’est vraiment plus possible. J’entends d'ici les questions : "Pourquoi tu continues ?" Pour leur laisser une chance de me surprendre positivement d’ici la fin. Il  reste si peu d’épisodes, ça serait dommage d’abandonner maintenant. Un peu comme arrêter un marathon au 40ème km. Le plus dur est fait !
Comme quoi, savoir arrêter une série à temps est primordial. Mais une fois que la fin est annoncée, les attentes des fans sont rehaussées : on ne veut pas être déçu par la fin. Je me rends bien compte que, pour ces pauvres scénaristes (spéciale dédicace à qui se reconnaitra), le récit doit être très dur à gérer et que le compte à rebours doit être particulièrement pénible à subir. Mais il parait que le secret des meilleurs récits réside dans un début surprenant et une fin exemplaire, ce qui se passe entre les deux ayant moins d’importance pour le jugement final des téléspectateurs.

* Attention, ça spoile grave dans les commentaires...

1 commentaire:

  1. Poor Mike... Sa mort n'apporte absolument rien à la série si ce n'est l'odeur de la fin...

    RépondreSupprimer