mercredi 5 septembre 2012

Engrenages: la frustration d'un non-abonné Canal !


 C’est une torture permanente ! Depuis quelques semaines, on en parle partout : Engrenages Saison 4 arrive sur Canal+ ! De mémoire de sériphile, je n’ai jamais vu un tel matraquage médiatique autour d’une série française, à part peut-être Braquo ou Maison Close, deux autres productions de la chaîne. Et encore, cette fois-ci, ils ont frappé encore plus fort. Les affiches promotionnelles ont littéralement recouvert les 4x3 et les abris-bus de France et de Navarre (à moins que ça ne se soit limité qu’à mon seul 12ème arrondissement parisien, mais franchement, avouez que la coïncidence serait un peu énorme). Les bandes annonces, les encarts dans la presse et les interviews des comédiens se multiplient sur tous les supports : internet, télé, presse… Et pour parfaire ma frustration, tout le monde s’accorde à dire que ce 4ème opus vient plus que jamais confirmer qu’il s’agit bel et bien de la meilleure série française.


 Titre qu’elle n’a vraiment pas volé selon moi : l’écriture réaliste dépeignant les rouages complexes de la justice française livre des récits soignés, bien ficelés et intelligents. On ne prend pas le téléspectateur pour un amateur ou un demeuré, et comme toujours, c’est payant. Pour la première (et unique) fois en France, j’ai le sentiment qu’on nous présente l’univers judiciaire sous un angle crédible. Conséquence du respect de la réalité de ce milieu, j’apprends plein de choses : pour ma part, n’ayant jamais eu affaire à la justice (pas encore), j’avais pas de mal de retard à rattraper. Par exemple, je ne percevais pas très clairement le rôle d’un juge d’instruction avant Engrenages. Maintenant, ça va mieux : après 3 saisons, la série a fait mon éducation juridique.
La réalisation et la photo sont à la hauteur du scénario, même si elles forcent un peu la noirceur globale de l’univers de la série, qui se doit de coller un minimum aux clichés du polar.
Enfin les comédiens finissent de faire d’Engrenages une vraie réussite : tous aussi bons les uns que les autres, ils interprètent à merveille ces 6 personnages, flics ou magistrats,  ayant chacun une vision bien particulière de la moralité et des limites à ne pas franchir. Dans le lot, j’ai mes préférés : la venimeuse Joséphine Karlsson (jouée par Audrey Fleurot, dont j’ai déjà fait l’éloge dans un précédent billet) est parfaite de cynisme ; la gouailleuse Laure Berthaud (Caroline Proust, impressionnante de naturelle) reste la forte tête de ce monde d’homme ; et l’intrigant juge Roban (Philipe Duclos, in-croy-able de subtilité) joue de son sang-froid et d’une certaine ambigüité pour arriver à ses fins.

Tout ça pour dire que pour un fan de la série ne recevant pas la chaine cryptée, c’est très dur. Comme consolation, j’ai d’ores et déjà commandé le coffret de la saison 4 sur la Fnac.com pour une livraison prévue le 11 octobre, quelques jours après la diffusion du dernier épisode à la télé.
L’autre réconfort qui me permet de tenir un peu, c’est le jeu en ligne Inside Engrenages. J’ai découvert son existence via une amie (big up à Amélie) qui travaille pour la boite chargée de la réalisation du projet, FaberNovel pour ne pas la citer. 
Concrètement, il s’agit de suivre l’équipe du capitaine Berthaud pendant une semaine sur une affaire d’homicide. Au fur et à mesure des heures, l’accès à des vidéos, des photos ou des procès-verbaux permet d’avancer dans l’enquête. Très guidé et faussement interactif, cet ARG (Alternative Reality Game) ressemble plutôt à un très beau livre animé. Les seuls véritables jeux consistent à récolter des points d’enquête cachés un peu partout dans les pièces à convictions et à photographier dans la vraie vie des indices disséminés dans Paris pendant la semaine. Fidèle à la série télé dans son ton et son univers, bien qu’étant totalement indépendant, le jeu reprend la thématique des sans-papiers qui semblent être celle de la saison 4. Jolie réussite donc, qui m’aidera à attendre jusqu’à mi-octobre.
 
En attendant, je vous préviens : le premier qui me spoile ne serait-ce qu’un début d’épisode de cette nouvelle saison, il lui arrivera des bricoles. Je ne veux rien savoir ! Ca fait trop longtemps que j’attends cette saison 4 pour qu’on vienne me la gâcher !!!  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire