lundi 11 juin 2012

Esteban, Zia & Tao sont de retour !

En déplacement à Annecy pour le festival du film d’animation, j’ai profité de l’occasion pour aller voir l’exposition sur ce qui promet d’être l’évènement de l’année 2013 dans le monde du dessin animé : le retour des Mystérieuses Cités d’Or ! 30 ans plus tard, l’une des séries animées les plus populaires de tous les temps revient pour une nouvelle saison. A ma connaissance, c’est une grande première et cela reflète l’immense réussite de la première saison. 

(Pour des raisons qui m’échappent, je ne suis pas autorisé à diffuser le générique du début sur ce blog, mais on peut le trouver ici.)
Pour ceux qui l’auraient oublié, dans la série de 1982, Esteban, Zia et Tao partaient à la recherche des Cités d’Or, mythique héritage du peuple de Mu, les ancêtres de Tao. A la fin de la série, Zia et Esteban retrouvaient les traces de leurs pères respectifs en même temps qu’ils atteignaient les fameuses Cités d’Or en plein cœur du pays Maya. Les enfants découvraient alors qu’il existait 6 autres cités cachées quelque part dans le monde. Autant dire qu’il y avait largement de quoi faire pour entamer une nouvelle saison. Et c’est en Chine que les héros partent à l’aventure, épaulés une fois encore par l’ambigu Mendoza (un des personnages de dessin animé les plus intéressants qui soient, y compris avec un regard d’adulte) et les limités Pedro et Sancho.

Si l’exposition à Annecy ne révèle pas grand-chose de l’intrigue (et c’est tant mieux), elle aura tout de même permis de me rassurer sur un point crucial : l’adaptation du dessin est réussi. Lorsque j’ai entendu que les Cités d’Or seraient cette fois-ci réalisées en 3D, j’étais déjà prêt à hurler au scandale tant les dessins d’origine étaient de qualité. Mais heureuse surprise, la 3D – qui ne concerne que les personnages – se fait ici passer pour de la 2D : on pourrait presque croire que la technique d’animation est restée la même. Certes, les héros ont un peu changé, mais rien de choquant pour mes yeux de fan nostalgique : après tout, 30 ans plus tard, il fallait bien moderniser un peu le style de la série. Et au vue de ce qui se fait ailleurs en animation 3D et qui nous a été présenté à Annecy, croyez bien qu’on a évité le pire ! Les décors, quant à eux, sont intégralement réalisés en 2D et sont toujours aussi beaux. Les quelques planches présentées dans l’exposition sont des pures merveilles.

Rassuré sur les designs de la série, j’attends d’autant plus la diffusion des Cités d’Or car elles promettent de marquer le grand retour du dessin animé feuilletonnant. Toutes les grandes séries de l’époque des Cités d’Or fonctionnaient sur le principe du récit à suivre : les Princesse Sarah, Ulysse 31 et autre Jayce et les conquérants de la lumière présentaient une seule et même histoire qui se déroulait épisode après épisode. Aujourd’hui les feuilletons animés sont extrêmement rares, voire inexistants. Les diffuseurs craignent que le spectateur change de chaine s’il arrive en cours d’un récit dont il n’a pas vu les précédents épisodes. Et c’est pour cette raison que la plupart des dessins animés actuels présentent des histoires indépendantes les unes des autres, pouvant être diffusées et regardées dans n’importe quel ordre. Je suis persuadé que les générations d’aujourd’hui seraient tout aussi capables que les générations de leurs parents de regarder des séries à suivre. Et pour cela, j’espère que les Cités d’Or 2012 connaitront le succès et convaincront les chaines de parier à nouveau sur le feuilletonnant. Ca permettrait à l’industrie du dessin animé (dans laquelle je travaille) de proposer à nouveau des récits forts et complexes ; et très égoïstement, ça me permettrait aussi de travailler sur des scénarios plus sympas à lire avec des personnages qui pourraient connaitre une vraie évolution (ce qui est parfaitement impossible dans un récit où les épisodes ne se suivent pas).

Sur ce, je vous laisse découvrir la bande-annonce officielle – avec en prime, la musique du générique un poil modernisée mais toujours aussi efficace – de cette nouvelle version produite par Blue Spirit et diffusée sur TF1.
PS : pour les inquiets, oui, les petits reportages diffusés après les épisodes seront toujours présents afin de continuer à expliquer aux jeunes téléspectateurs ce qu’il y a de vrai dans l’épisode qu’ils auront vu. Fun et pédagogique !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire